Plongée sous-marine et tourisme aux iles Maldives

Le tourisme aux îles Maldives se veut élitiste et de ce fait est fort réglementé par les autorités. La plupart des touristes achètent donc un package (vol et séjour hôtel) auprès de voyagistes, mais il est possible de prendre un vol sec et de se débrouiller sur place, même si c'est assez mal vu (on vous demandera un lieu d'hébergement à votre descente d'avion) et pas très simple.

Du fait de la ségrégation entre touristes et Maldiviens, la capitale Malé est la seule île accessible aux voyageurs. Elle n'offre que peu d'intérêts aux vacanciers à la recherche de plages de sable blanc et d'eau cristalline. Les autres iles habitées par les Maldiviens demandent une autorisation spéciale et n'offrent de toute façon aucune infrastructure hôtelière. Seuls les resorts sur les iles-hôtels peuvent vous accueillir en sachant qu'ils sont archipleins en saison.

Quel séjour plongée choisir ?

Pour un séjour de plongée sous-marine aux Maldives, vous avez deux solutions :

Ile-hotel paradisiaque aux MaldivesIle hôtel aux Maldives Croisiere safari plongee aux MaldivesCroisière plongée

L'ile-hôtel offre beaucoup de choix avec tout le confort occidental. C'est le séjour des familles et des couples en voyages de noces (un must chez les japonais). L'avantage est de pouvoir profiter de tous les atouts des clubs (buffets, restaurants, piscine, plage, activités diverses, boutiques...). N'oubliez pas toutefois que vous êtes sur une toute petite île, dont on fait généralement le tour en moins d'une heure, qu'il n'y a que des touristes et que tous les extras (visites, boissons...) vous seront facturés au prix fort. Les bungalows, surtout ceux construits sur pilotis au dessus du lagon, sont les plus chers. Pour les plongées, il faut bien choisir son ile pour être proche des bons spots, car une fois sur place, vous ne pourrez plus en changer.

Le safari-plongée offre une meilleure solution pour vraiment découvrir les Maldives et ses atolls. La croisière-plongée permet de profiter pleinement de la mer, de plonger jusqu'à 3 fois par jour sur des sites variés, de visiter les iles "désertes" et de pécheurs et faire étape quelques heures sur des îles-hôtels pour revenir à la civilisation et bénéficier de la piscine (un peu ridicule quand on a l'Océan Indien pour soi tout seul...) et du bar (bon là, ok...). Il existe une flotte importante et diversifiée de bateaux de plongée qui répondra sans problème à vos souhaits, mais renseignez bien avant sur la nationalité (à cause de la cuisine, point sensible pour nous français) et le guide de plongée qui vous chaperonnera.

La plongée sous-marine aux Maldives

Les plongées aux Maldives sont souvent décrites comme sportives, mais si vous êtes sur une ile-hôtel, vous trouverez toujours au programme de la journée des sites faciles adaptés à votre niveau de plongée. Par contre en croisière, il est préférable d'avoir un peu d'expérience (bon niveau 2) pour profiter pleinement de votre safari.

Plongee aux iles Maldives avec parachuteParachute de palier Plongeuse et tortue aux MaldivesPlongeuse et tortue

A cause des sites et du courant, les plongées se font en dérivante d'où l'utilisation obligatoire d'un parachute de palier. Le bateau ne mouille pas, il vous largue sur le site et vient vous récupérer là où vous faites surface.

Cet archipel est surtout connu pour "le Gros" (requins, raies, thons...), mais les bancs de poissons et les nudibranches ne font pas défaut. Pour voir les requins gris et les raies aigles il faut plonger dans les passes à courant et pour les mantas fréquenter les stations de nettoyage (les multiples et fameux "manta point").

La température de l'eau tout au long de l'année est constante de l'ordre de 28°C et varie très peu avec la profondeur (pas de thermocline). Une combinaison intégrale de plongée de 3 mm suffit largement.

El Nino a sévi aux Maldives en 1998. L'élévation de la température de l'eau qui en a résulté pendant quelques semaines a fait mourir le corail (expulsion d'une algue symbiotique par les polypes qui blanchissent et meurent) jusqu'à une profondeur de 20 m dans beaucoup de sites peu exposés au courant. Il repousse depuis, mais lentement... Certains sites ont toutefois presque retrouvés leurs splendeurs d'entant.

Au sujet du tsunami de 2004, s'il a fortement touché les iles de certains atolls, il n'a eu aucun impact sur les fonds marins.

Les courants marins dans l'archipel des Maldives

Plongeurs et raies mantas aux iles MaldivesPlongeurs et manta Plongeur et poisson napoleon aux MaldivesPlongeur et poisson napoléon

Le courant est le facteur déterminant des plongées aux iles Maldives dans les passes comme autour des récifs. Sa force et sa direction sont liées à 4 facteurs : la saison, le vent, les marées et la configuration du site. La saison est le facteur déterminant. Les moussons créent des courants océaniques qui traversent cet archipel perdu au milieu de l'Océan Indien. Ce courant est généralement plus fort au milieu de la mousson que pendant les périodes de transitions. D'une manière générale, mais pas systématique, les moussons entrainent :

  • de décembre à avril (mousson du nord-est), un courant marin de l'est vers l'ouest
  • de mai à novembre (mousson du sud-ouest), un courant de l'ouest vers l'est (l'inverse quoi !!)

Les marées, liées aux différentes phases de lune, ont aussi un impact non négligeable. Si l'amplitude des marées est assez faible aux Maldives, il y a par contre très peu de chenaux où l’eau peut entrer ou sortir des atolls, ce qui créé par endroit des courants importants. Les passes des atolls de l'est (Malé sud, Vaavu) sont les sites les plus exposés, alors que l'atoll d'Ari est considéré comme plus calme. C'est en février-mars qu'il y a le plus de courant, car ces facteurs sont souvent dans le même sens. Le courant n’est généralement pas une difficulté car on plonge toujours avec lui. On se laisse dériver et le bateau suit en surface. Pour un plongeur, il y a 4 bonnes raisons d’aimer les forts courants :

  • plus de poissons et plus du "gros"
  • plus de distance parcourue sous l’eau, donc plus de choses à voir
  • pas besoin de palmer pour avancer, moins de fatigue, consommation d'air réduite, plus longtemps sous l’eau
  • plus de sensations et de qualité supérieure !!

Plonger avec le courant aux Maldives

Courant sur le recif aux MaldivesCourant en plongée Crochet de plongeurCrochet de plongée

Aux Maldives, la configuration des sites et le courant obligent à une mise à l’eau particulière. Au top du dive-master, tout le monde saute à l’eau et descend rapidement à 5 m pour s'abriter du courant.

En effet quand il vient butter sur le tombant, le courant n'a d'autre solution que de remonter le long du récif et passer par dessus pour continuer sa route. Il se renforce donc en surface et s'amenuise plus bas. Si vous restez en surface, vous vous éloignerez très vite, vous ne pourrez lutter et rejoindre le site. Il faut donc bien préparer sa mise à l'eau, vérifier son matériel, vider sa stab, tester sinus et oreilles et hop !!

Plongeur avec son crochet de plongée dans le courantPlongeur avec son crochet de plongée

Au rendez-vous à 5 m, il ne faut pas perdre des yeux le guide de plongée qui teste le courant et bien suivre ses mouvements. Dans certains cas, vous serez obligé de palmer coté opposé au site où vous voulez aller, de biais face au courant afin qu'il vous aide à descendre rapidement sur le spot.

Pour vous maintenir plus facilement dans le courant, sans abîmer le corail et en gardant vos mains libres, utilisez un "crochet de plongée". Il vous permettra également quand vous serez au "balcon" dans les passes d'avoir une meilleure vue car vous serez situé plus haut que les autres plongeurs. Vous pouvez en fabriquer un très facilement à partir d'une cordelette de 4 m, d'un mousqueton inox (pour accrocher aux anneaux de votre gilet) et d'un bout d'inox ou d'un gros hameçon dont vous aurez au préalable limé la pointe et le dardillon.