MALE : l'ile-capitale des Maldives

Malé, la capitale des Maldives se situe au sud de l'atoll de Malé-nord dans la province de Kaafu.

Malé, la capitale de iles MaldivesIle de Malé Buildings du front de mer de MaléFront de mer de Malé Rue animmee de la ville de MaléRue de Malé

Quand vous abordez l’île de Malé pour la première fois en quittant l'aéroport d'Hulhulé par le bateau taxi, la première image qui vous vient à l'esprit c'est Manhattan, un petit Manhattan au soleil. Les gratte-ciels du front de mer qui ont poussé depuis les années 80 suite à l’essor économique du pays et au manque de place y sont pour beaucoup. L’image qui vient juste après c’est port de commerce avec tous les cargos au mouillage dans le lagon au nord-ouest de l'île.

Plan de la ville de MaléPlan de Malé Plan de la ville de MaléMalé sous Google Maps

Malé est la capitale de l'archipel depuis plus de 800 ans. Son nom viendrait du divehi Maaliu " île principale" ou Mahal "l’île au palais".

La ville de Malé occupe toute la surface de l’île, un rectangle de 2 km de long par 1,5 de large, que l’on a étendue au ras de la barrière de corail et ceinturée de digues et de ports. C’est la plus petite capitale au monde (6 km²), la seule vraie ville du pays, qui héberge près de 90 000 personnes, le tiers de la population de l’archipel.

La ville grouille de monde. Ses ruelles étroites et rectilignes, souvent dépourvues de trottoirs sont sillonnées par des nuées de motos, de bicyclettes et par quelques taxis et petits camions. On voit aussi de gros 4x4 à la mode qui font un peu anachronique dans une ville-île si petite et si plate. Cette animation perdure le soir quand les Maldiviens sortent en famille pour prendre le frais et se détendre sur le front de mer et dans les parcs.

L'habitat a bien changé ces dernières années. Les petites maisons surpeuplées, montées de bric et de broc, souvent insalubres sont rasées petit à petit pour faire place à des buildings modernes.

Il y a quelques hôtels, mais si vous y séjournez vous verrez que les distractions sont rares à Malé. Pas de boite de nuit ni de bar, il y a bien 3 salles de cinéma mais qui passent des films indiens sous-titrés en divehi. Depuis peu, vous pourrez par contre profiter de la plage artificielle à l'est de la ville.

Visite de l'ile et de la ville de Malè

La visite de Malé ne manque pas de charme, surtout qu'il s'agit du seul coin touristique et culturel de tout l'archipel des Maldives. Cela prend tout au plus 2h, en se limitant à la partie nord de l'île, à faire de préférence à pied le matin à la fraîche, suivant un parcours inchangé depuis l’arrivée du tourisme dans le pays :

Ville de Malé, square publicJumhooree Maidhan Centre islamique de l'ile de MaléCentre islamique Cimetière de l'ancienne mosquée a MaléHukuru Miskiiy Port des pecheurs de l'ile de MaléPort de pêche Marché aux poissons de MaléMarché aux poissons
  • La jetée présidentielle sur Inner Harbour, prés de laquelle vous accosterez mais qui est réservée pour les grandes occasions au bateau du Président, un peu matuvu et toujours vide à la différence des quais surpeuplés qui l’entourent
  • Le Bodu Thakurufaanu Magu (Magu = Route en divehi) plus connu sous le nom de Marine Drive, fameux boulevard de Malé qui longe le port et où sont installées sur la gauche les grandes administrations et banques et sur la droite le bazar, le port de pêche et les différents marchés
  • La Jumhooree Maidhan, le square public faisant office de place principale au gazon anglais impeccable, avec son mat portant un drapeau maldivien un peu disproportionné diront certains
  • Le centre islamique et la grande mosquée du vendredi avec son dôme doré et son gracile minaret. La visite de la mosquée, financée en grande partie par l’Arabie Saoudite est possible avec un guide, hors des heures de prières suivant les règles habituelles pour ce type de bâtiment (haut couvert pour les femmes, pieds nus et paréo pour tous)
  • Le parc du sultan était autrefois une dépendance du palais détruit. Il s'agit maintenant d'un ravissant petit parc tropical avec ses étangs et grands arbres. Une oasis de quiétude et de fraîcheur dans cette ville grouillante de vie
  • Le musée national de Malé avec ses collections d’objets hétéroclites
  • La vieille mosquée du vendredi, Hukuru Miskiiy, une des 3 plus anciennes mosquées des îles Maldives, construite en 1656 avec ses murs extérieurs en pierre de corail très joliment sculptés et ses panneaux intérieurs en bois de cocotier richement ouvragés, son joli minaret cylindrique (Munaaru) qui fait penser à un gros gâteau d'anniversaire et son cimetière avec de belles pierres tombales en corail (celles en pointe marquent la tombe des hommes et les arrondies celles de femmes). Il est dommage que le toit en tôle ondulée sensée la protéger des agressions climatiques ne la mette pas en valeur et qu’on ne puisse en visiter l’intérieur sans autorisation spéciale. A noter son orientation vers l’est et non vers La Mecque.
  • Le palais du sultan, Mulee Aage, modeste mais très coloré, qui était l'ancienne résidence présidentielle
  • Le marché aux poissons, sur le Marine Drive, l’attraction à touristes avec le port de pêche en face, à faire plutôt en début d’après-midi avec l’arrivée des pécheurs. Appréciez la dextérité des découpeurs de thons et allez manger dans le restaurant typique situé au premier étage, ambiance locale garantie
  • Le marché aux fruits et légumes, un peu plus loin pour acheter de la noix de coco pilée enrobée de feuille de cocotier, déguster des mangues et boire du lait de coco
  • Le marché au bois, un des marchés les plus pittoresques de la capitale
  • Le Palais présidentiel, Theemuge, nouvelle résidence ultra protégée du président
  • Finissez par le centre commercial du Singapour Bazar avec son distributeur de billets, son supermarché, ses magasins de souvenirs et son bar sans alcool

VILINGILI : L’île-plage de Malé

Plage de l'ile de ViligiliPlage de Vilingili

Vilingili est une ancienne île-hôtel transformée en 1990 en annexe de Malé, pour essayer déjà à l'époque de résorber les problèmes de logement de la capitale. Une espèce d’île-dortoir pour rester dans le contexte local. Villingili héberge quelques logements collectifs et des administrations.

Cette île, facilement accessible depuis Malé par de fréquentes navettes au départ du "nouveau port" situé au sud-ouest, est un lieu d’escapade pour une journée si vous résidez dans la capitale. Vous y trouverez une vraie plage à l’ouest avec des petits estaminets très sympathiques et beaucoup plus abordables qu’à Malé. On a l'impression d'être vraiment aux Maldives alors qu'on est juste à quelques encablures de la frénésie du mini Manhattan maldivien.