Croisière BDE - Triangle d'Or en Egypte : Brothers islands - Daedalus reef - Elphinstone reef

Avec Christophe et Gilles on est parti en Egypte, la semaine du 12 au 19 novembre 2005, plonger dans le Triangle d'Or. Sous cette dénomination on désigne la croisière en Mer Rouge qui passe par les iles Brothers et les récifs de Daedalus et d'Elphinstone, d'ou son autre nom de croisière BDE.

Les iles BrothersIles Brothers Le récif de DaedalusDaedalus reef

C'est un must dans le coin qui permet de plonger sur les plus beaux tombants et de côtoyer les pélagiques. Il est possible d'y voir des longimanus, marteaux, renard et autres requins soyeux. Elle est réservée aux plongeurs expérimentés (N2 mini) qui supportent les longues traversées dans une mer parfois difficile (sujets au mal de mer, n'oubliez pas votre pharmacie), les mouillages forains parfois agités et les mises à l'eau en zodiac souvent sportives.

En novembre l'eau est bonne et une combinaison intégrale de 5 mm suffit largement. N'oubliez pas d'amener un bonnet pour protéger vos petites oreilles du vent frais et une polaire à col montant pour mettre au chaud votre gorge. Pensez aussi à prendre un parachute, une lampe et un miroir de signalisation, équipements obligatoires pour plonger aux iles Brother's et à Daedalus reef. Si en plus vous avez du saucisson pour l'apéro et du camembert pour les moniteurs, vous serez parfaitement équipé pour ce périple.

Le centre de plongée prestataire est le Dune Red Sea, bien connu des plongeurs européens. C'est une grosse structure située sur le port de Safaga. Ce village a bien grandi et n'a plus rien à voir avec le petit port de pêche d'entant ou la petite station balnéaire tranquille et familiale vantée par Dune sur son site Internet. On a acheté ce séjour auprès d'un tour-opérateur dont je veux absolument oublier le nom (un truc avec Ocean dedans il me semble...) pour éviter de réveiller en moi le Mister Hyde qui sommeille.

Cette croisière BDE nous a permis de faire la connaissance et d'apprécier la compagnie des 9 autres plongeurs : Doris, Karine, Frédéric, Gilbert, Jean-Marc, Joël, Sébastien et Stéphane, sans oublier Fred et Hani, nos 2 guides de plongée.

Programme de la croisière BDE - Triangle d'Or

La croisière BDE (Brothers - Daedalus - Elphinstone) sur une semaine prévoit 16 plongées suivant un programme qui peut fortement varier en fonction des conditions météo :

Carte du Triangle d'or Brothers - Daedalus - ElphinstoneCroisière BDE - Egypte
  • 1er jour : 2 plongées sur un site proche de Ras Galep, puis départ en fin d'après midi pour les iles Brothers (6h mini de trajet)
  • 2ème jour : 3 plongées à Little Brother
  • 3ème jour : 3 plongées à Big Brother avec éventuellemnt la visite du phare, puis traversée de nuit vers Daedalus (10h mini de trajet)
  • 4ème jour : 3 plongées à Daedalus avec visite du phare, puis départ en soirée pour Elphinstone (6h mini de trajet)
  • 5ème jour : 3 plongées sur le récif d'Elphinstone
  • 6ème jour : 2 plongées (Attention à vos heures de vol retour) sur un site proche de Ras Galep.

Enfin transfert à Safaga avec nuit dans un hôtel très correct, sauf pour la nourriture.

Les transferts : Hurghada - Safaga - Ras Galep

Le coaster de retour sur le port de Ras GalepPort de Ras Galep

Le plus dur dans ce périple, ce n'est ni le trajet en avion, ni la navigation entre les sites (quoique pour certains membres du groupe, j'ai quelques doutes !!), mais le transfert de Hurghada à Ras Ghaleb. C'est long à mourir avec des attentes pas possibles. D'abord il faut faire une halte prolongée à Safaga, au centre Dune pour les formalités et la paiement des taxes (118 €, put... çà devient cher l'Egypte !!), puis c'est la grande transhumance vers Ras Galep, la marina d'embarquement à 200 km au sud, soit au minimum 3h de route en minibus. Celui de l'aller n'était vraiment pas terrible (type boite à sardines), mais celui du retour, un coaster, était trés bien. Il y a bien un aéroport international tout neuf juste à coté, mais personne ne doit l'utiliser...

Le Ghani : Bateau de croisière plongée de Dune

Notre bateau, le Ghani, est un navire en bois de 29 m le long et 7,5 m de large, construit en 2003, qui peut accueillir jusqu'à 24 plongeurs et 8 membres d'équipage.

Le Ghani au mouillage a El ShoumaLe Ghani Le sun-deck du GhaniSun-deck du Ghani Les salons du GhaniSalons du Ghani Un des zodiac du GhaniZodiac du Ghani

Dans la cale, on trouve de chaque coté d'un couloir central 8 cabines doubles (lits superposés) avec salle de bains / toilettes (eau suffisante, mais non inépuisable). Choisissez celles du milieu car à l'arrière c'est bruyant et chaud à cause des moteurs et à l'avant c'est "agité" en cas de mer forte. Ces chambres sont dites "climatisées", avec un climatiseur collectif situé dans le couloir donc il faut laisser les portes ouvertes pour en profiter durant la saison chaude.

Au niveau du pont, à l'arrière c'est l'espace plongée avec sa large plate-forme de mise à l'eau et le rangement de blocs (alu, 12l, une seule sortie internationale) et du matériel dans des casiers individuels. On y trouve aussi les compresseurs et la centrale Nitrox. Au milieu, on trouve un carré spacieux qui fait office de salon/salle à manger avec 3 tables. Il y a aussi une douche avec toilettes sur tribord accessible de l'extérieur. A l'avant, c'est la cuisine, puis il y a un petit sun-deck exposé au vent beaucoup utilisé par ceux qui ont le mal de mer.

Sur le pont supérieur, en partie arrière il y a un grand espace de vie avec une partie protégée du vent et du soleil, comportant banquettes, tables pour l'apéro et la glacière avec boissons diverses (payantes, forfait entre 20 et 30€). Au milieu 4 cabines doubles sans clim et WC / douches communs, à l'avant la cabine du capitaine.

Tout en haut, il y a le sun-deck abrité du vent.

Le Ghani est une "construction navale égyptienne typique", c'est à dire qu'il parait beau et bien (de loin), mais laisse à désirer (de prés) à cause de "finitions locales" et d'un entretien très aléatoire. En navigation, il roule et craque de partout au point d'être obligé de mettre des boules Quies pour pouvoir dormir lors des longues traversées comme des iles Brothers au récif de Daedalus et puis bien sûr il y a ces odeurs de gasoil et d'égout (surtout au retour avec les eaux usées des salles de bains de la cale qui débordent). Mais bon c'était sa dernière croisière, le bateau avait fait toute la saison et partait en rénovation. Au printemps il doit être plus présentable et se situe dans la moyenne des bateaux égyptiens que j'ai déjà testé. La nourriture à bord est bonne et copieuse, l'équipage attentionné (tips 30 € en moyenne).

Le Ghani est équipé de 2 pneumatiques. Si l'un était correcte, l'autre se dégonflait de manière chronique et avait des problèmes de moteur récurrents. En plus on a été obligé de céder le meilleur à un autre bateau, le Ramadan 3, qui avait abîmé un des siens sur Big Brother. D'où des attentes longues entre les rotations et quelques angoisses coté sécurité comme à Daedalus reef. D'autre part les zodiac-men, sont parfois limite dangereux sur les vagues et à la récupération.